Mon bruit préféré

Cela fait plusieurs années que je prévois d’aller visiter un jour la fonderie artisanale Obertino. C’est une fonderie de cloches en bronze située à Morteau dans le Doubs. C’est à environ 90km de chez moi. Sur le site web de la fonderie on peut voir tous les types de cloches qui y sont fabriqués. Un lien permet d’accéder aux visites virtuelles de la boutique et des ateliers. Mais il faut quand même que je trouve un peu de temps pour aller voir pour de vrai.

For several years I plan to visit one day the Obertino artisanal foundry. It is a foundry bronze bells located in Morteau in the Doubs. It is about 90km from my home. On the website of the foundry, we can see all kinds of bells manufactured there. A link provides access to virtual tours of the shop and workshops. But I have to find a little time to see the foundry for real.

Je ne sais pas pourquoi, mais lorsque je me promène dans la campagne, que ce soit en marchant, en courant ou en faisant du vélo, j’adore entendre le tintement des cloches attachées aux cous des vaches. Il faut donc absolument que je voie ceux qui sont à l’origine de mon bruit préféré 🙂

I don’t know why, but when I go to the countryside, either by walking, running or biking, I love to hear the ringing of bells attached to the necks of cows. It is therefore imperative that I see those who are at the origin of my favorite noise 🙂

On ne court pas toujours dans un trail

Comme je vous le dis depuis quelque temps dans mes articles et encore dans le dernier, j’aime de plus en plus participer au trails. Comment pourrais-je vous décrire ces courses à pied où l’on voit rarement le bitume, où l’on est souvent en train de courir seul en pleine forêt et où l’on doit parfois franchir des collines avec des pentes incroyables. Je pense que ces 2 courtes vidéos que j’ai prises lors de mon dernier et plus long trail couru en octobre 2014, le Girotrail, seront plus explicites que n’importe quelle description.

As I tell you for some time in my articles and even in the last, I like more and more trail running. How can I describe these foot races where we rarely meet the asphalt, where often we are running alone in the forest and where sometimes we need to climb very steep hills. I think these two short videos I took during my last and longest trail I ran in October 2014, the Girotrail, will be more explicit than any description. 

 

Alors, ça ne vous fait pas envie ?

Then ready for a small trail running ?

 

Ma première action de l’année 2015

La première chose que j’ai faite cette année a été de chercher les courses auxquelles j’allais participer ces 6 prochains mois. Je consulte donc la page des résultats des compétitions 2015 sur le site de la ligue de Franche Comté d’athlétisme.  Je sélectionne alors mes courses en fonction de la date et de la distance. Bien sûr je retiens des courses pas trop loin de chez moi. Je fais mon choix parmi celles que j’ai appréciées les années précédentes et celles que je n’ai pas pu faire car je n’étais pas disponible. J’essaie de plus en plus de privilégier les trails sur des distances variables.

The first thing I did this year was to look for the races that I was going to attend the next 6 months. I look for races on the website « Athletics League of Franche-Comté » in the page of 2015 results. So I select my races according to the date and the distance. Then I retain races not too far from my home. I select among those that I had pleased to participate in previous years and those I couldn’t attend because I was not available. I try more and more to focus my selection on trail racing with different distances.

Lorsque j’ai retenu une course, je crée une entrée dans l’application Calendrier sur mon Mac.

Comme nom d’événement, je mets le nom de la course suivi de la distance en kilomètres. Pour le lieu j’indique la ville de départ avec son numéro de département placé entre parenthèses. Bien entendu, je crée l’événement à la date et l’heure de départ officielle de la course. Pour l’heure de fin je suis généreux, je mets généralement entre 10 minutes et 30 minutes de plus que mon meilleur temps connu sur la distance.

When I select a race, I create an entry in the Calendar application on my Mac.As event name, I put the name of the race with the distance in kilometers. To the place I indicate the departure town with his department number in brackets. Of course, the event is created at the date and time of official start of the race. As end time, well I’m generous, I usually put between 10 minutes and 30 minutes more than my best know time for this distance.

Enfin, j’associe l’événement au calendrier « Mes activités sportives ». C’est un calendrier partagé que j’ai crée tout spécialement pour y noter mes courses à pied. Grâce à cela, j’ai pu ajouter le widget « Evénements à venir » sur mon blog hébergé sur wordpress.com. J’ai paramétré le widget pour afficher les 5 prochains événements de ce calendrier sur la partie droite de mon blog.

Finally, I associate the event to a calendar called « My sport activities« . This is a shared calendar that I created specifically to record my foot races. With this, I was able to add the « Upcoming Events » widget on my blog hosted on wordpress.com. I parametrized the widget to display the next 5 events in this calendar on the right side of my blog.

 

Cette opération me permet :

  • d’afficher publiquement mes objectifs sportifs, m’obligeant ainsi à les tenir ;
  • de ne pas oublier de m’inscrire à la course et de me réveiller à la bonne heure pour y participer le jour venu  ;
  • de prévenir mes visiteurs, mes amis et ma famille que je risque d’être pas mal occupé ce jour-là 🙂

This operation allows me:
– to show my athletic goals, thus forcing me to hold them;
– to don’t forget to register for the race and wake up at the right time to participate it when the day will come;
– to alert my visitors, my friends and my family that I might be pretty busy that day 🙂

 

 

Une photo presque en noir et blanc

J’aime bien l’hiver ! Je n’aime pas la pluie et le vent. Mais j’aime marcher sous une averse de neige, regarder les flocons tomber doucement, voir le paysage se transformer et perdre ses couleurs.

I like winter! I don’t like rain and wind. But I like walking in a snow storm, watching the snowflakes falling gently, seeing the landscape transformation in losing its colors.

Un paysage presque en noir et blanc

Voilà 2 week-ends de suite qu’il neige à Belfort. Hier matin, je suis passé devant le square abritant le monument aux morts. C’est sur mon chemin pour aller au cinéma. Bien que marchant vite pour ne pas louper la séance de 10h50, je me suis arrêté en route pour immortaliser les flocons de neige qui tombaient assez abondamment à ce moment-là. J’ai alors sorti mon téléphone et pris une photo. Ce n’est qu’une fois rentré chez moi et après avoir regardé la photo sur l’ordinateur que je me suis aperçu que c’était une assez jolie photo presque en noir et blanc.

Since 2 weeks, it’s snowing in Belfort each weekend. Yesterday morning I walked near the parc where the war memorial is installed. It’s on my way to go to the cinema. While walking quickly to arrive at time for the 10:50 session, I stopped to capture the snowflakes which were falling thickly. So I took a picture. But it’s only once I went in my home and after looking at the photo on my computer I realized it was a pretty nice almost black and white photo.

 

Un environnement d’écriture optimal

Vous savez quoi ? Je pense que mon environnement d’écriture actuel n’est pas du tout optimal. Voyez plutôt. Le plus souvent, j’écris sur mon ordinateur portable en étant assis devant ma table à manger, face à la télé. J’écris majoritairement le soir avec la télé allumée. Il m’arrive d’écrire en mangeant. Mon assiette est devant moi et mon ordinateur est posé sur le côté droit. Je dois donc me tordre un peu pour écrire lorsqu’une idée me vient à l’esprit. Pas optimal, je vous disais !

 You know what? I think my current writing environment is not optimal. See for yourself. Most often I write on my laptop while sitting at my dining table, facing the TV. I write mostly at night with the TV on. Sometimes I write eating. My plate is in front of me, and my computer is placed on the right side. So I have to bend a little to write when an idea comes to my mind. I told you, it’s not optimal!

En plus, j’ai tendance à vouloir me dépêcher de terminer un article lorsque je l’ai commencé. Je me mets alors la pression. Cela arrive surtout lorsqu’il commence à se faire tard et que j’ai envie d’aller me coucher.

In addition, I tend to want to hurry to finish an article when I started. Then I begin to put pressure on me. This mostly happens when it starts to get late and I want to go to bed.

Alors comment pourrais-je améliorer tout ça ? Tout d’abord, en prenant conscience qu’après tout, personne n’attend la publication de mes articles. Rien ne presse. Ensuite, je dois faire une chose évidente, éteindre la télé.

So how could I improve this? First of all, realizing that after all, noone is waiting for the publication of my articles. There is no rush. Secondly, I have to do something obvious, turn off the TV.

Voilà donc comment j’imagine mon environnement d’écriture optimal. Je suis assis devant ma table à manger face à mon ordinateur portable. La télé est éteinte. Je réfléchis en écoutant de la musique. Une douce ambiance sonore inonde ma salle à manger. Il s’agit des jolies mélodies issues de l’album «Blinking Lights and Other Revelations» de Eels. Près de moi, à ma gauche, de la vapeur s’échappe d’une grande tasse de thé rouge de Chine. Je prends mon temps, je suis bien, je suis inspiré.

Well, here is how I imagine my ideal writing environment. I’m sit at my dining table in front of my laptop. The TV is off. By listening music, i think. A gentle soundscape inundates my dining room. These are beautiful melodies from the album « Blinking Lights and Other Revelations » from Eels. Beside me, on my left, steam escapes from a large cup of chinese red tea. I take my time, I’m good, I’m inspired.

Houlala, il se fait tard. Bon je me dépêche de publier ça, j’éteins la télé et je vais au lit ! 🙂

Ooh la la, it’s getting late. Go I hurry to publish this, I turned off the TV and go to bed! 🙂